Cartolino

Les chromos Au Bon Marché.

La construction des nouveaux magasins "Au Bon Marché" sont définitivement terminés en 1887. Entre temps, Aristide Boucicaut découvre l'importance de la publicité. Elle comprend les catalogues, les agendas et aussi les images publicitaires. L'idée des chromo publicitaires fut géniale. Les enfants imploraient, entraînaient la maman "Au Bon Marché" pour obtenir leur image de la semaine. Semaine après semaine, ils complétaient leurs collections.

Les thèmes des chromos Au Bon Marché sont pour la plupart génériques, souvent répétitifs et peu pédagogiques, contrairement à ceux, par exemple de Liebig. On trouve une majorité de jeux d'enfants, de fables, d'uniformes, de costumes féminins, de paysages et de fleurs; font exception, les célébrations des Expositions Universelles et les visites de Souverains à Paris. "Comparées aux Liebig", écrit la doyenne des spécialistes de chromos, Lucilla De Magistris, "les Au Bon Marché présentent des inconvénients elles n'on pas été distribuées en dehors de la région parisienne, leur format n'est pas homogène, ce qui rend difficile leur rangement en albums. Cependant la plus grande partie du matériel de publicité du Au Bon Marché a été réalisée pendant l'âge d'or de le chromographie, c'est à dire de ses débuts à 1914, lorsqu'éclate la première guerre mondiale; presque tous les chromos sont d'une exécution soignée et en outre, la diversité des formats empêche à l'ensemble d'être monotone". Dans le vaste panorama des chromos, les images produites par le Au Bon Marché ont surtout trois mérites: d'avoir eu recours pour les créer, à la fois à des artistes au métier sûr et à des peintres renommés, d'avoir utilisé des formats différents pour les chromos, en dehors des formes classiques des modèles traditionnels et d'avoir inventé des systèmes, qui, grâce au pré-découpage et au montage, pouvaient devenir des dioramas, petits théâtres, éventails, en bref, des scènes à transformations.

Aristide Boucicaut a en effet fait appel aux plus grands spécialistes, tels: Appel, Baster et Vieillemard, Champenois, Hutinet, Kimel, Minot, Sicard, Sirven, Testu et Massin, Vallet et Minot.

De 1895 à 1914, le Au Bon Marché a distribué 50 millions de chromos, chacun avec un tirage compris entre 100 et 400.000 exemplaires. Bien que le tirage de ces images soit relativement important, celles-ci sont aujourd'hui rares. la plupart d'entre elles ayant été détruites, au fils des ans. Les collectionneurs de chromos-images du Au Bon Marché ont bien du mal à compléter leurs collections.

Première édition du"Catalogo delle Illustrazioni" Au Bon Marché de Giuseppe Sorisi et Silvio Bruno

chromo Au Bon Marché chromo Au Bon Marché chromo Au Bon Marché chromo Au Bon Marché chromo Au Bon Marché chromo Au Bon Marché chromo Au Bon Marché chromo Au Bon Marché chromo Au Bon Marché chromo Au Bon Marché